Comment préparer sa campagne de crowdfunding?

Préparer campagne crowdfunding En 20 lignes gif

Quels que soient le mode et la plateforme de crowdfunding choisis, une campagne, véritable exercice de communication, se prépare en amont.

  • Pour la présentation de votre projet sur la plateforme (dont la FAQ sera souvent utile)
    • Ne fixez le montant total recherché qu’après avoir défini clairement vos besoins et la répartition de la somme par poste, sans oublier la commission de la plateforme.
    • Vos contreparties doivent donner envie de contribuer immédiatement (vous n’avez pas le temps d’attendre) et être cohérentes avec votre projet – la prévente de vos produits/services est un excellent exemple de contrepartie pour une entreprise: jouez sur l’avant-première.
    • Pour rédiger votre présentation, suivez la structure 1/ « Petite introduction », 2/ « Pourquoi ce projet: pourquoi moi, maintenant… », 3/ « Pourquoi cette collecte: pour financer quoi, dans quel délai les résultats seront visibles… », 4/ « Contreparties proposées: lesquelles, pourquoi elles sont cohérentes avec ce projet… » et enfin 5/ « Qui suis-je: votre parcours, le lien entre le projet et vous qui doit sembler évident (humanisez!) ». Définissez ensuite le titre de votre campagne.
    • Les visuels (logo, vidéo, photos, illustrations…) sont extrêmement importants: prenez d’ores et déjà l’habitude de (faire) créer des contenus attractifs
    • Faites circuler toute la présentation de votre campagne à quelques proches en leur demandant s’ils contribueraient – et en cas de réponse négative, ce que vous devez modifier. Le lien entre « il y un appel aux dons » et « je sors ma carte bleue » doit être évident et immédiat (personne n’a dit que c’était facile). Ne mettez en ligne qu’après les modifications nécessaires
  • Pour le plan de communication autour du projet, fixez-vous un calendrier pour:
    • Créer et commencer à animer vos pages sur les réseaux sociaux, au moins Facebook et Twitter
    • Repérer les blogs et magazines traitant de votre thématique ou d’une thématique proche, susceptibles de relayer l’existence de votre campagne: contactez-les au lancement de la campagne. NB: ne demandez jamais rien à un blogueur: si le projet lui plait, il en parlera
    • Préparer un email très clair pour vos contacts, sans négliger de bien expliquer ce qu’est le crowdfunding (notamment la règle du « tout ou rien »): ce n’est pas une collecte pour un cadeau d’anniversaire, mais un appel à contribuer à un projet (ici, entrepreneurial).
    • Valoriser votre (future) communauté: tenez-la informée (entre 2 et 4 fois au cours de la campagne, l’inonder de mails ne fera qu’énerver) et n’oubliez jamais de remercier
    • Si vous constatez à mi-parcours que la collecte ne décolle pas comme prévu, prévoyez des opérations de communication « plan B » : un évènement, une seconde vidéo…

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!         S’inscrire à la newsletter Google

Publicités

Comment se constituer un réseau?

Gif Suits photographic memory

Qu’il s’agisse de trouver un associé, de conclure des partenariats, de ne pas rester isolé et tenir bon au quotidien, ou plus largement de développer votre entreprise, le réseau (ou ‘réseautage », ou networking) est un véritable atout . Certains estiment même que créer son entreprise n’est qu’une histoire de réseau.

Concrètement, se constituer et animer son réseau selon vos objectifs et vos affinités reviennent à bien choisir parmi deux catégories de personnes qui en feront partie:

Une règle d’or: les contacts constituant votre réseau professionnel ou personnel ne peuvent vous être favorables que si vos relations reposent sur un jeu d’échanges. En d’autres termes, la qualité et la diversité des contacts doit primer sur la quantité (de cartes de visites…) et toute relation doit être équilibrée – donnez avant de recevoir et ne demandez rien si vous allez oublier d’aider à votre tour, fût-ce ultérieurement. Au pire, sachez au moins remercier :)

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!         S’inscrire à la newsletter Google

Comment bien utiliser Twitter?

Gif that's enough internet for today En 20 lignes

Twitter fonctionne sur le principe de messages limités à 140 caractères (micro) et sur l’annonce et l’interactivité en temps réel (blogging: avis, réactions, etc.). Pour ces raisons, c’est un outil gratuit de relations publiques (presse et clients) très efficace sous réserve de respecter quelques conseils:

  1. Trouver les bons mots… : ils dépendent avant tout de votre stratégie (un exemple ici), dont vous pourrez mesurer l’efficacité grâce à la mise en place d’indicateurs (voir ici).
  2. … et choisir les bons hashtags en vous aidant  d’outils comme Hashtags.org ou Hashtagify.me ils permettent de gagner en visibilité comme le résume bien cette infographie. A noter: pour un évènement, le hashtag doit être court, facile à retenir et clair
  3. Anticiper pour gagner du temps: par exemple, Buffer vous permet de programmer gratuitement à l’avance et aux horaires optimales vos posts sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter.
  4. Réagir, rapidement et en cohérence avec votre image de marque: service de microblogging, Twitter n’est pas un moins un réseau social
  5. Veiller: rechercher et suivez les comptes Twitter et hashtags correspondant aux thématiques qui vous concernent (l’influence, dont la mesure est notamment proposée par Klout, est une donnée vraiment toute relative) et afin de ne pas être noyé sous les informations sur votre liste de lecture (timeline), personnalisez-la sur Twitter et/ou utilisez des outils gratuits complémentaires: par exemple,
    1. Tweetbits propose un tableau de bord personnalisé de vos favoris, mentions ou retweets,
    2. Tweetbot vous permet notamment d’exclure les tweets mentionnant certains mots clés ou hashtags que vous aurez défini à l’avance,
    3. Qureet analyse les 24 dernières heures de votre timeline et vous en envoie un résumé quotidien par mail,
    4. ou encore TweetsPie vous propose une sorte de best of des derniers 600 tweets les plus retweetés.

(30 lignes exceptionnellement: je tenais à mentionner ces nombreux outils gratuits)     Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!         S’inscrire à la newsletter Google

Comment suivre ma stratégie… et savoir en changer?

I except nothing and I'm still let down En 20 lignes Malcom in the middle

Avec ou sans business plan, un minimum de stratégie est nécessaire quand on crée son entreprise, avant tout pour savoir se positionner, se distinguer de ses concurrents, et surtout identifier ses clients, communiquer auprès d’eux et vendre.

Sans objectif « SMART » (NB: spécifiques, mesurables,atteignables, réalistes et cadrés dans le temps), aucune stratégie n’a de sens: comment évaluer son efficacité, et le cas échéant déterminer si un changement de stratégie est nécessaire, si aucun moyen n’est mis en oeuvre pour évaluer et vérifier les hypothèses que vous avez émises? Ce moyen, ce sont les données chiffrées (et pas seulement votre comptabilité), qui seules permettent une comparaison d’un mois à l’autre, par exemple. C’est un point d’ancrage pour suivre une stratégie donnée.

Une fois que vous vous êtes donc fixé un certain nombre d’objectifs pour développer votre entreprise, mettez en place un ou plusieurs tableaux de bord (ou de reporting), même très simples. Récapitulez ces objectifs et évaluez régulièrement à quel point ils ont été ou non remplis.

Lorsque quelque chose ne fonctionne pas, changez-le. Il n’y a pas non plus de bonne stratégie sans plan b: une grande part de votre responsabilité d’entrepreneur est d’ailleurs de savoir faire la part des choses entre persévérance et entêtement et réagir en conséquence, à l’échelle de chaque aspect de votre activité comme de l’entreprise dans son ensemble.

A l’extrême, pour une start-up, une remise en question profonde peut s’imposer, ce qu’on appelle un « pivot stratégique ». Il s’agit alors, face à un produit ou service qui ne trouve décidément pas son marché, de le faire évoluer en vue de correspondre à une demande réelle (voir quelques exemples de pivots réussis ici). Outre de ne le faire ni trop tôt (pour laisser le temps à l’idée initiale de faire ses preuves), ni trop tard, la seule clé demeure (encore et toujours) de savoir écouter!

Mis à jour le 7 janv. 2014 – Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!    S’inscrire à la newsletter  Google

Retour d’expérience: Sélim Niederhoffer (conseils et coaching en séduction)

Selim Nierderhoffer Art de Séduire et Le Piège à Filles
 
En 2 lignes: Quelle est ton entreprise? Son statut juridique? Quand as-tu lancé?
 
Mon entreprise s’appelle Le piège à filles, en hommage à Jacques Dutronc, je suis auto-entrepreneur depuis mai 2010.
 
En 2 lignes: Que vends-tu?
 
Au début, le piège à filles me servait à facturer des prestations de coaching en séduction, mais j’ai raté un aspect essentiel du business : la prospection. On peut avoir une belle vitrine, mais si personne ne rentre dans la boutique, ça ne sert à rien. Aujourd’hui, j’ai transformé la vitrine www.lepiegeafilles.com en selimniederhoffer.com à la suite d’un changement de stratégie. Le site tourne toujours, « la boutique reste ouverte pendant les travaux ! »
 
En 2 lignes: Comment as-tu financé la création et le développement de ton entreprise?
 
Le financement m’oblige à répondre à la question suivante en même temps. Je suis diplômé de l’ESC Grenoble, avec un Mastère Achats et Logistique industrielle. J’ai bossé chez GE Healthcare, chez Schneider Electric, puis j’ai fini mon parcours dans les achats avec des missions de consultants pour Jaguar et Land Rover chez Valeo. Pas l’éclate pour moi, je m’étais manifestement trompé de voie. Le hasard faisant bien les choses, la crise est arrivée à ce moment-là, avec un plan de départ volontaire qui m’arrangeait tant financièrement qu’en termes de réorientation. Tous les fonds investis dans Le piège à filles proviennent de la crise qui a frappé le secteur automobile fin 2008.
 
En 2 lignes: Que faisais-tu avant de lancer ton entreprise?
 
Cf réponse précédente ! Avant de lancer mon entreprise, je me cherchais, principalement.
 
En 2 lignes: Quelle est la chose la plus importante que tu aies apprise?
 
Le business, c’est avant tout une histoire de rencontres et de confiance. J’ai appris la réalité du copinage, de la recommandation sociale, et l’importance de maîtriser sa réputation de professionnel. Aujourd’hui, je m’occupe de www.artdeseduire.com, le site leader sur les conseils en séduction pour hommes dans la francophonie, du community management de Patrick Bruel depuis juin 2011 et j’interviens aussi en école de commerce pour des cours de marketing (en particulier la stratégie digitale à HEC et à Grenoble Ecole de Management) : pour tenir ces postes, il faut que les personnes qui vous embauchent vous fassent confiance, et que le travail soit fait. Les masques tombent très vite quand on fait face à des maîtres de l’illusion…
 
En 2 lignes: Quelle est la plus grande erreur que tu aies faite?
 
Penser que les passages télé allaient déclencher des achats, des commandes de coaching en séduction. A mes débuts, je pensais que la télé avait une vraie influence sur le trafic d’un site, désormais je préfère penser contenu et SEO !
 
En une ligne: La question à laquelle tu souhaiterais une réponse en 20 lignes?
 
« Qui a le droit ? » J’attends la réponse depuis des années…
 
 
**
 
Conseils de lecture En 20 Lignes: les catégories Je communique et Je vends
 

Google

Comment me faire connaître?

Boom New Girl En 20 lignes

Faire connaître les produits et/ou services de son entreprise est l‘objectif de la communication au sens large.

Auprès de qui? Avant tout, déterminez une cible précise, le coeur de votre cible. C’est la part de vos clients potentiels sur laquelle vous allez concentrer en priorité vos efforts de promotion, en raison notamment de leur âge, de leurs motivations et de leurs habitudes de consommation, qui les rendent susceptibles d’être les plus réceptifs à votre message et à votre offre. Un message adressé au mauvais destinataire a en effet peu de chances d’avoir un impact sur vos ventes.

Quoi? Votre message  doit être simple, clair, distinctif, véridique et répété, en visant le long terme. La forme importe autant que le fond: l’idée est qu’il parte de l’essentiel, à savoir votre offre et les valeurs de votre entreprise, et qu’il puisse trouver un écho chez votre coeur de cible. Il pourra d’ailleurs être décliné dans le cadre d’une stratégie de contenu (création et diffusion de contenus informatifs ou ludiques).

Pourquoi? Les objectifs doivent être  précis et mesurables, qu’il s’agisse de gain de notoriété, de conclusion de ventes, d’image de marquedéfinissez des indicateurs de performance en fonction de votre activité et de votre budget, ce qui vous permettra de bien choisir vos outils et supports et surtout d’évaluer l’efficacité d’une campagne de communication donnée.

Comment? Les canaux importent autant que le message. En ligne comme hors ligne, média (diffusion de publicités: radio, affiches…) ou hors média (relations presse, relations publiques, évènementiel et rencontres directes, référencement d’un site web, blog, newsletter, réseaux sociauxmarketing de bouche-à-oreille…), vos outils et supports doivent correspondre à votre budget et votre coeur de cible autant qu’au contenu du message.

L’ensemble s’intègre dans votre plan de communication, document qui liste et planifie les actions que vous allez mettre en oeuvre pour vous faire connaître – « il n’y a plus qu’à »!

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!  Google

Retour d’expérience: Sonia de COlunching (découverte de bonnes tables et réseau)

Accueil Colunching En 20 lignes

En 3 lignes: Quelle est ton entreprise? Son statut juridique? Quand as-tu lancé? 

Mon entreprise, c’est COlunching, une S.A.S lancée en 2011 avec Frédéric de Bourguet : un site qui permet d’étoffer son réseau amical et pro autour d’une bonne table, au resto, dans les grandes villes de France et à l’étranger!

En 2 lignes: Que vends-tu? 

Aux restaurants, une opportunité de se faire connaitre auprès d’un public connecté de foodies ; aux COlunchers, l’occasion, chaque jour, de découvrir de bonnes tables et d’étendre leur réseau de façon informelle.

En 2 lignes: Que faisais-tu avant de lancer ton entreprise?

De la com’ événementielle et rédactionnelle dans le public puis à mon compte, pour des clients très diversifiés!

En 2 lignes: Quelle est la chose la plus importante que tu aies apprise? 

Quand on anime un réseau social, respecter et même chouchouter sa communauté est fondamental.

En 3 lignes: Quelle est la plus grande erreur que tu aies faite? 

Trop de restos, j’ai grossi. Plus sérieusement, ne pas exploiter davantage les possibilités de Twitter pour communiquer et pour établir des partenariats!

En une ligne: La question à laquelle tu souhaiterais une réponse en 20 lignes?

Comment être efficace dans sa recherche de fonds (càd ne pas y passer trop de temps parce qu’on a d’autres choses à faire quand on se lance) et en même temps ne pas y sacrifier son ADN?

Conseils de lecture En 20 lignes: les catégories Je développe ma boîte et Je finance ma boîte  Google