Un avant-goût de fêtes de fin d’année: les billets phares sur En 20 lignes en 2013

Christmas En 20 lignes tic et tac

Je souhaite à chacun d’entre vous d’excellentes fêtes de fin d’année!

Si vous les avez manqués ou que vous souhaitez les relire, voici  les billets les plus lus sur En20lignes en 2013, hors retours d’expérience que vous lisez aussi beaucoup:

Voici les 5 suivants:

Retrouvez tous les articles dans le plan, par ici!

Et n’oubliez pas de me contacter si vous souhaitez que je traite votre question En 20 lignes :)

Joyeuses fêtes!

S’inscrire à la newsletter

Quels indicateurs utiliser pour évaluer l’efficacité d’une stratégie marketing?

Minions indicateurs de performance marketing En 20 lignes

L’évaluation de la pertinence d’une stratégie est essentielle en vue de déterminer si elle est bonne ou non, et le cas échéant en changer. L’utilisation d’indicateurs de performance (KPI – Key Performance Indicators) pertinents vous permettra de déterminer si vous atteignez vos objectifs, notamment en marketing. Or aucun indicateur ne sera exploitable sans l’étape primordiale consistant à recenser vos objectifs, qui doivent être SMART:

  • Spécifique: un objectif complexe doit impérativement être subdivisé en objectifs simples, clairs, compréhensibles par tous (« augmenter les ventes » n’est pas un objectif spécifique, tandis qu' »augmenter les ventes de tel produit/service via tel canal de tant de % » en est un), auxquels des actions à mener seront associées;
  • Mesurable: les chiffres, quels qu’ils soient, ont le mérite de pouvoir être comparés facilement d’une période à l’autre, par exemple l’évolution du nombre de produits/services vendus dans une gamme donnée, par canal, le coût d’acquisition, le retour sur investissement de campagnes online, le trafic d’un site… L’objectif peut ainsi être quantitatif, mais aussi qualitatif, tant qu’il existe un critère de mesure, ou indicateur-clé (vous trouverez ici 10 exemples de KPIs efficaces en marketing (en anglais), d’autres ici (en français)). Attention: le nombre d’indicateurs importe moins que leur pertinence;
  • Acceptable / atteignable / approprié / attirant: la personne chargée de remplir l’objectif doit être motivée pour le faire (même s’il s’agit de vous). Faites-en un challenge ou un défi;
  • Réaliste: un défi, pour ne pas être décourageant, doit demeurer réaliste – à vous de fixer ce seuil;
  • Temporellement défini: « dès que possible »/ »ASAP » ou « avant les autres » ne sont pas des limites temporelles. Fixez-vous un calendrier, même approximatif, ne serait-ce que pour savoir quand évaluer si chaque objectif a été ou non atteint (et déterminer ce qui doit être poursuivi ou ajusté).

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!    S’inscrire à la newsletter 

Comment suivre ma stratégie… et savoir en changer?

I except nothing and I'm still let down En 20 lignes Malcom in the middle

Avec ou sans business plan, un minimum de stratégie est nécessaire quand on crée son entreprise, avant tout pour savoir se positionner, se distinguer de ses concurrents, et surtout identifier ses clients, communiquer auprès d’eux et vendre.

Sans objectif « SMART » (NB: spécifiques, mesurables,atteignables, réalistes et cadrés dans le temps), aucune stratégie n’a de sens: comment évaluer son efficacité, et le cas échéant déterminer si un changement de stratégie est nécessaire, si aucun moyen n’est mis en oeuvre pour évaluer et vérifier les hypothèses que vous avez émises? Ce moyen, ce sont les données chiffrées (et pas seulement votre comptabilité), qui seules permettent une comparaison d’un mois à l’autre, par exemple. C’est un point d’ancrage pour suivre une stratégie donnée.

Une fois que vous vous êtes donc fixé un certain nombre d’objectifs pour développer votre entreprise, mettez en place un ou plusieurs tableaux de bord (ou de reporting), même très simples. Récapitulez ces objectifs et évaluez régulièrement à quel point ils ont été ou non remplis.

Lorsque quelque chose ne fonctionne pas, changez-le. Il n’y a pas non plus de bonne stratégie sans plan b: une grande part de votre responsabilité d’entrepreneur est d’ailleurs de savoir faire la part des choses entre persévérance et entêtement et réagir en conséquence, à l’échelle de chaque aspect de votre activité comme de l’entreprise dans son ensemble.

A l’extrême, pour une start-up, une remise en question profonde peut s’imposer, ce qu’on appelle un « pivot stratégique ». Il s’agit alors, face à un produit ou service qui ne trouve décidément pas son marché, de le faire évoluer en vue de correspondre à une demande réelle (voir quelques exemples de pivots réussis ici). Outre de ne le faire ni trop tôt (pour laisser le temps à l’idée initiale de faire ses preuves), ni trop tard, la seule clé demeure (encore et toujours) de savoir écouter!

Mis à jour le 7 janv. 2014 – Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!    S’inscrire à la newsletter  Google

C’est quoi, le growth hacking?

Peter Pan Growth Hacking En 20 lignes

Le growth hacking (« qui utilise des moyens non conventionnels pour générer de la croissance ») est une approche marketing cherchant à favoriser la viralité et la création d’habitudes chez un utilisateur.

Cela se traduit concrètement dans une start-up par un ensemble de tactiques non conventionnelles utilisant un minimum de ressources avec l’objectif de faire grandir rapidement la base d’utilisateurs payants. Les ressources sont essentiellement les données collectées grâce aux utilisateurs et différents tests des solutions imaginées en vue de retenir les plus pertinentes (voir par exemple la série de tests 100 growth hacks in 100 days). Dès lors que ces tactiques deviennent conventionnelles, elles perdent en efficacité et contraignent à en imaginer de nouvelles (cas d’école: Hotmail ajoutant à la fin des emails de ses utilisateurs « PS: I love you. Get your free email at Hotmail« , récupéré par de nombreux autres services emails, puis par des terminaux avec des signatures de type « Envoyé depuis mon iPhone / BlackBerry / etc. »).

C’est la raison pour laquelle on parle avant tout d’état d’esprit. Le growth hacker a pour seul et unique objectif la croissance de la base, donc le quantitatif, en s’interrogeant et en agissant sur chaque étape du processus de conversion, dans cet ordre (en optimisant le 1/ avant de travailler sur le 2/, etc.):

  1. Acquisition: faire venir des gens sur le site (SEO / SEM, partenariats, concours…)
  2. Activation: faire en sorte que les visiteurs s’inscrivent à quoi que ce soit qui puisse les amener à revenir sur le site
  3. Rétention: faire en sorte que les utilisateurs deviennent actifs
  4. Revenus: faire payer les utilisateurs actifs
  5. Référents et parrains: faire en sorte qu’ils échangent entre utilisateurs actifs et en parlent autour d’eux

Growth Hacking framework grille de travail En 20 lignes Donald's blog

Source: Startup Marketing: A Guide To Growth Hacking – Donald’s blog

Les ressources en anglais sont très nombreuses, notamment sur Slideshare, sur des tableaux Quora, sur GrowthHackers.com, dans les ebooks de Neil Patel ou Sean Ellis, mais aussi en français, notamment sur Growth Hacking.fr.

Ps: Si toutefois vous vous demandez encore si growth hacking = buzz word = bullshit, faites un tour par ici ;-)

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!           S’inscrire à la newsletter  Google

Comment admettre ses erreurs et tenir bon au quotidien?

My mom tells me en 20 lignes

Les obstacles (guerre des prix, procès, rupture de contrat…), doutes et incertitudes ne manquent pas dans le quotidien de tout entrepreneur, parsemé de décisions et donc, nécessairement, de petites et grandes erreurs (ou comme le disaient nos parents « il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne cassent rien »).

Ainsi, si apprendre à gérer ses priorités est primordial, savoir reconnaître ses erreurs, se sortir des mauvaises décisions et conserver son optimisme le sont tout autant pour ne pas perdre la tête: avancez! Et pour vous y aider, pensez à ces 3 règles d’or:

  • Vous êtes le responsable: en toutes circonstances, assumez les conséquences de vos décisions et actions, en évitant les fausses excuses et surtout de vous déresponsabiliser au détriment des membres de votre équipe, d’un client, d’un partenaire, d’un fournisseur… Soyez honnête avec vous-même et votre équipe et si vous vous êtes emporté à tord, présentez rapidement vos excuses.
  • Il n’y pas de problème sans solution, seulement des problèmes mal posés: souvent, une voie qui vous parait sans issue est simplement une fausse voie. Avant de réagir, et même si une réaction doit être rapide, prenez le temps de déterminer la nature exacte du problème posé. Méfiez-vous ainsi de la surenchère d’investissement, faisant que plus on passe de temps à mettre en oeuvre un choix ou une décision qui ne fonctionne pas, plus il est difficile d’y renoncer: résistez à la tentation de continuer à investir lorsque les résultats ne sont pas au rendez-vous.
  • Acceptez  la possibilité que votre entreprise puisse échouer, en prenant avant tout soin de vous et en vous souvenant qu’un expert est celui qui a fait toutes les erreurs possibles dans son domaine: en entreprenant, vous apprenez un peu plus chaque jour et ne faites que vous enrichir, au moins d’expériences.

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez! Google

Comment gérer mes priorités?

Run Forrest Run

Porteur de projet et entrepreneur ont en commun de devoir apprendre à gérer la liste de leurs priorités (ou hit list)et de leurs tâches quotidiennes (ou to do list) tout en gardant en mémoire leurs objectifs à court, moyen et long terme.  Pour ne pas se sentir débordé, tenir à jour ces listes en se prévoyant des marges de manoeuvre (notamment pour séparer vie professionnelle et vie personnelle, ou pour les jours où vous ne parvenez pas à être pleinement efficaces), en se souvenant « qu’on ne gère pas son temps mais ses priorités »  est aussi important que passer à l’action.

Si certains préfèrent le papier ou quelques grilles et modèles de priorités, il existe aussi des outils gratuits, collaboratifs (permettant le travail en équipe) ou non, qui peuvent vous être très utiles et vous faire gagner en efficacité, notamment:

  • Any.do, très simple et très complet
  • Trello ou Springpad pour le moyen et court terme
  • Evernote, en le synchronisant le cas échéant avec Remember the milk
  • N’importe quelle solution de « carte mentale » ou mindmap, pour une vue d’ensemble de vos objectifs, par exemple Bubbl.us

Chacun donnera sa préférence à un outil plutôt qu’un autre, l’essentiel est de trouver celui qui vous convienne suffisamment pour acquérir le réflexe de l’utiliser.

Vous trouverez ici d’autres idées de Saas (Software as a service, traduit « logiciel en tant que service ») pour vous accompagner au quotidien.

Mis à jour le 18 oct. 2013 – Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez! Google

Retour d’expérience: Margaux de La Petite Etoile (accompagnement d’entrepreneurs)

Le Business Plan.fr accueil en 20 lignes

En 2 lignes: Quelle est ton entreprise? Son statut juridique? Quand as-tu lancé? 

J’ai fondé La Petite Etoile il y a deux ans en avril 2011, c’est une EURL.

En 2 lignes: Que vends-tu? 

La Petite Étoile accompagne les entrepreneurs dans la réalisation de leur business plan, avant leur rencontre avec des investisseurs. La Petite Etoile possède un site web, lebusinessplan.fr où les entrepreneurs peuvent trouver des templates de business plan. Nous venons également de sortir un nouvel outil Leteaser.fr qui permet aux entrepreneurs de présenter leur entreprise de façon interactive en une seule page web.

En 2 lignes: Comment as-tu financé la création et le développement de ton entreprise? 

J’avais mis de l’argent de coté et j’ai injecté l’argent de mes premiers clients dans le développement de mon activité.

En 2 lignes: Que faisais-tu avant de lancer ton entreprise? 

J’ai contribué au développement de la filiale d’un groupe de prêt-à-porter sur le continent asiatique depuis Shanghai. Revenue à Paris, j’ai travaillé dans un cabinet de conseil en stratégie américain. Mon parcours m’a formé au conseil et m’a permis d’acquérir suffisamment d’expérience pour me lancer.

En 2 lignes: Quelle est la chose la plus importante que tu aies apprise? 

Ne jamais baisser les bras, même quand tu prends des claques. C’est la règle numéro 1 quand tu es entrepreneur.

En 2 lignes: Quelle est la plus grande erreur que tu aies faite? 

Etre née avec une seule paire de bras ! Il m’en faudrait 8 !

En une ligne: La question à laquelle tu souhaiterais une réponse en 20 lignes?

Pourquoi j’aime mon métier!

Conseils de lecture En 20 Lignes: la catégorie Je développe ma boîte Google