Comment réaliser un (bon) devis?

What devis image En 20 lignes

L’établissement d’un devis (ou « lettre de mission » ou « proposition de prix ») est obligatoire pour les travaux et dépannages, prestations de santé (dépassement d’honoraires et optique) et de déménagement, facultatif mais recommandé dans les autres cas si le produit ou le service est complexe et personnalisé. Que vous soyez ou non obligé de réaliser un devis, il est en principe gratuit et vous devez informer votre client si vous décidez de le facturer (exemples: déplacement, études approfondies).

Un devis, qui ne tient lieu de contrat qu’après acceptation par le client (mention datée « bon pour accord / travaux ») doit comporter certaines mentions obligatoires, notamment les conditions de SAV (garantie, etc.) et la somme globale à payer HT et TTC (un modèle ici). Il peut aussi mentionner la durée de validité de l’offre, le caractère payant ou gratuit du devis, une clause de révision du prix, un échéancier d’exécution, une pénalité de retard… (attention aux délais qui, non tenus, peuvent entraîner une résiliation du devis fait à un consommateur ou une révision du prix).

Sur le fond, évaluer ses prestations en contrôlant sa marge nécessite de:

Attention: le modèle signalé ici est à utiliser avec précaution et ne saurait remplacer les conseils d’un spécialiste.

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!         S’inscrire à la newsletter Google

Pourquoi et comment bien choisir son commissaire aux comptes?

Thanks for noticing me CAC En 20 lignes

Le commissaire aux comptes (CAC) est un auditeur légal chargé principalement de:

  • Certifier les comptes annuels en établissant un rapport affirmant son assurance raisonnable que ces comptes ne comportent pas d’anomalie significative (à l’inverse, il signalera à l’assemblée générale les irrégularités et inexactitudes): c’est sa mission générale d’audit et de certification;
  • Le cas échéant, effectuer des vérifications ou missions spécifiques, de rapports (par ex. en cas de transformation de la société), de révélation de faits délictueux, ou encore de prévention des difficultés.

Sa nomination pour une durée de 6 ans est obligatoire dans certaines sociétés comme la SA, et certaines associations (deux CAC sont même nécessaires dans certains cas); sinon, elle est seulement facultative. Cette durée et l’impossibilité de changer de CAC en-dehors de cas limitativement prévu par la loi oblige à faire un choix judicieux. Ce choix est libre, sauf en cas de désignation par une autorité judiciaire.

Pour trouver un CAC, consultez le site de la CNCC, qui comporte un annuaire complet de la profession. Vous pouvez aussi utiliser un outil gratuit tel que TrouverMonComptable.

Continuez de chercher tant que vous n’êtes pas assuré d’être dans une relation de confiance. Prenez surtout le temps de vérifier que le professionnel que vous choisirez connait les particularités de votre secteur et peut gérer certaines de vos attentes, notamment en consultant son portefeuille clients. Par exemple, la proximité géographique  n’est pas toujours une nécessité, sauf si vous tenez à le rencontrer régulièrement; inversement un cabinet de grande taille est peut-être préférable si vos activités sont en partie à l’international.

Une règle d’or: comme pour tout partenaire, le choix d’un CAC doit surtout être guidé par les spécificités de votre société!

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!       S’inscrire à la newsletter  Google

Combien coûte un salarié?

High five En 20 lignes

Au SMIC et aux 35h charges patronales incluses, un salarié coûte 1633 euros/mois à l’entreprise, hors coûts liés au recrutement, compléments de rémunération (exemples: titre de transport, tickets restaurants…) et gratifications éventuelles, pour un coût réel total compris entre 120% et 180% du SMIC. N’oubliez pas de consulter et appliquer votre convention collective, que vous trouverez sur Internet à partir du code APE de votre entreprise, notamment pour déterminer ce salaire minimal. 

Pour votre budget prévisionnel, vous pouvez estimer le coût réel d’un salarié à partir du salaire brut, en y ajoutant 64% du salaire brut (22% de charges salariales, puis 42% de charges patronales) ou 82% du salaire net. Cette option est la plus prudente.

Ce calcul ne tient toutefois pas compte d’éventuelles réductions de charges (comme la réduction Fillon sur les bas salaires), ni d’éventuelles aides à l’embauche, par exemple dans le cadre d’une préparation opérationnelle à l’emploi, d’un contrat de professionnalisation, d’apprentissage ou de génération ou d’un contrat initiative emploi. Il n’existe en effet pas que le CDI ou CDD pour agrandir votre équipe.

Les aides sont aussi liés à l’embauche dans des zones en difficulté.

Il existe enfin des formes de rémunération presque sans charge, comme les primes d’intéressement (un dirigeant peut d’ailleurs avoir à arbitrer, le concernant, entre rémunération et versement de dividendes).

Mis à jour le 21 jan. 2014 – Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!                                   S’inscrire à la newsletter Google

Que faut-il savoir sur la TVA quand on crée sa boîte?

Murphy Meh En 20 Lignes

Créateur d’entreprise en France, nul besoin de suivre une formation complète en comptabilité-fiscalité, même si quelques bases s’imposent. En matière de taxe sur la valeur ajoutée (TVA), voici ce qu’il faut savoir:

  1. En principe, votre entreprise collecte cet impôt payé par votre client (ce qu’on appelle la TVA collectée, associée à vos ventes) et le reverse à l’Etat lorsque son montant est supérieur à la TVA payée à vos fournisseurs (TVA déductible dite aussi récupérable, associée à vos achats); à l’inverse, si la TVA déductible est inférieure à la TVA collectée, l’entreprise bénéficiera d’un crédit de TVA.
  2. La TVA est calculée sur le prix hors taxes. A ce jour, quatre principaux taux existent, de 2,1% à 20% (attention aux activités de restauration), et certaines opérations sont exonérées de TVA.
  3. Il existe des taux de TVA et conditions particulières pour les prestations de services et les échanges de biens d’une part dans l’Union Européenne (« acquisitions et livraisons intracommunautaires »), d’autre part avec les pays hors UE (« importations et exportations »). Même si vous ne réalisez pas d’opération hors de France, votre numéro de TVA intracommunautaire doit figurer sur toutes vos factures.
  4. Si votre entreprise est soumise à l’IS, vous aurez à opter soit pour le régime réel normal (déclaration annuelle, paiement trimestriel), soit pour le régime réel simplifié (déclaration et paiement mensuel) afin de télédéclarer et télérégler votre TVA, soit pour la « franchise en base » les deux premières années de son existence sous réserve de ne pas dépasser certains seuils de chiffre d’affaires (dans ce cas, la TVA n’est pas applicable, ce qui doit figurer sur les factures – toujours pour les auto-entreprises). Optez pour la franchise en base si vous n’avez pas d’intérêt particulier, compte tenu de vos achats et dépenses, à déduire la TVA.

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!            Mis à jour le 1er janv. 2014

S’inscrire à la newsletter Google

Comment établir une facture?

Woop woop

Indépendant, TPE ou PME, l’établissement des factures est l’une des tâches qu’il vaut mieux maîtriser que déléguer pour la tenue de sa comptabilité, que vous ayez ou non l’obligation d’établir un devis.

Une facture (« note d’honoraires » pour une profession libérale) en français et en deux exemplaires est toujours obligatoire entre professionnels, et seulement si le client la demande entre professionnel et particulier. Elle doit dans tous les cas comporter un certain nombre de mentions obligatoires, notamment un numéro de facture, un numéro de TVA et le taux de TVA (à l’inverse, si vous bénéficiez de la franchise en base de TVA, par exemple en tant qu’auto-entrepreneur, la facture est en hors taxe et doit porter la mention « TVA non applicable, art. 293 B du CGI »), le délai de paiement et l’indemnité forfaitaire de 40 euros pour frais de recouvrement en cas de retard de paiement. Vous trouverez un modèle ici.

Notez qu’une facture d’acompte doit comporter les mêmes mentions obligatoires que la facture client définitive, qu’elles peuvent être émises sous forme électronique si elles respectent certaines conditions, et qu’il est vivement recommandé de conserver ses factures 10 ans pour détenir des preuves en cas de litige.

L’idéal est de pouvoir assurer un suivi complet en détenant une solution permettant de lier la génération des factures et la gestion de la relation client (GRC, en anglais CRM). Parmi les outils simples et gratuits (ou peu chers), on peut citer Devis / Factures de Macompta.frKafeo, Facturation pro, Dolibarr ou MaTPE.

Pour la facturation en ligne, pensez à Freshbooks (relié par exemple à Braintree ou Paylib pour le paiement), Zoho Invoice, SellsyEslip, ou encore le français iScriba.

Mis à jour le 16 nov. 2013 – Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!

Attention: le modèle signalé ici est à utiliser avec précaution et ne saurait remplacer les conseils d’un spécialiste.

Google

Comment tenir une comptabilité?

J'comprends plus rien en 20 lignes

Toute entreprise, de l’auto-entrepreneur à la société commerciale (EURL, SARL, SA…), a des obligations comptables et fiscales, ce qui suppose de savoir tenir une comptabilité, ou au moins d’en maîtriser les bases. Toute entreprise doit en effet:

Comment?

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!Google